Alphanie 1er prix du jury de MT180 sur France Télévision

Retrouvez l’interveiw d’Alphanie Midelet, 1er prix du jury du concours « Ma thèse en 180 secondes » sur France Télévision !

 

Doctorante à l’Université Grenoble Alpes et en thèse Cifre à Probayes, elle a remporté le 31 mai la finale nationale de « Ma Thèse en 180 secondes ».

Alphanie représentera donc la France à la finale internationale du concours de vulgarisation scientifique, en octobre, avec une présentation sur l’apnée du sommeil.

 

Quand Alphanie intègre Probayes en 2019, elle est ingénieure de formation, diplômée de l’Université de technologie de Compiègne et cycliste. Elle a d’ailleurs remporté plusieurs courses cyclistes.

Elle travaille sur différents projets et souhaite s’engager sur de nouveaux projets qui ont du sens pour elle, la santé, l’environnement.

Quand la thèse sur le « Traitement du syndrome d’apnée obstructive du sommeil par pression positive continue : étude des données de télésurveillance pour comprendre l’impact des modifications du traitement et prédire les évènements aigus » au sein du laboratoire Hypoxie et physiopathologies cardiovasculaires et respiratoires proposée par l’Inserm, Université Grenoble Alpes, se présente, Alphanie est convaincue de l’intérêt du sujet.

Depuis 2020, elle est doctorante en data science et mène cette thèse en collaboration avec l’Université Grenoble Alpes, le Laboratoire hypoxie et physiopathologies cardiovasculaires et respiratoires (HP2 – Inserm, UGA), dans le cadre d’une collaboration avec le MIAI (Multidisciplinary Institute of Artificial Intelligence) de Grenoble et le Cross-disciplinary program LIFE (is MaDE of ChoiCes) de l’Idex Université Grenoble Alpes. 

 

 

« Dormir suffisamment ce n’est pas suffisant, dormir en respirant, oui, c’est nécessaire » !

 En trois minutes, Alphanie pose le diagnostic concernant l’apnée du sommeil, explique la pathologie et son traitement.

Sa thèse lui permet d’être à la croisée des chemins entre la santé et l’Intelligence Artificielle. Elle analyse les données de télésurveillance des appareils à pression positive continue utilisés pour le traitement du syndrome d’apnée obstructive du sommeil. Son objectif est de développer des systèmes d’alerte pour détecter l’aggravation des troubles cardiovasculaires et anticiper les événements aigus plus graves, comme la crise cardiaque, et ce juste à partir des données de la machine traitant les apnées.

Il est important de rappeler que 30 millions de personnes en Europe ne sont pas diagnostiquées pour l’apnée du sommeil à cause d’un protocole trop contraignant !

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui se caractérise par des pauses respiratoires de 10 à 30 secondes, voire plus, pouvant se répéter plus de 10 fois par heure. Ces apnées entraînent des micro-réveils qui peuvent avoir de sérieuses conséquences sur la santé, altérant considérablement la qualité de vie et exposant à un risque accru de maladies cardiovasculaires et métaboliques.

 

Retrouvez la prestation d’Alphanie à MT180 !

La presse en parle !

Plus d'actualités

Plongez au cœur de l’expérience 100% digitale de l’ 𝐔𝐬𝐢𝐧𝐞 𝐀𝐮𝐠𝐦𝐞𝐧𝐭𝐞́𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟒 ! Deux jours de webinars pour transformer l'usine pour une performance durable.

🔎 𝘝𝘦𝘯𝘦𝘻 𝘦́𝘤𝘩𝘢𝘯𝘨𝘦𝘳 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘯𝘰𝘵𝘳𝘦 𝘦́𝘲𝘶𝘪𝘱𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦́𝘤𝘰𝘶𝘷𝘳𝘦𝘻 𝘥𝘪𝘧𝘧𝘦́𝘳𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘤𝘢𝘴 𝘥’𝘶𝘴𝘢𝘨𝘦𝘴 𝘥’𝘐𝘯𝘵𝘦𝘭𝘭𝘪𝘨𝘦𝘯𝘤𝘦 𝘈𝘳𝘵𝘪𝘧𝘪𝘤𝘪𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘵𝘳𝘢𝘪𝘵𝘦́𝘴 𝘱𝘢𝘳 𝘗𝘳𝘰𝘣𝘢𝘺𝘦𝘴 𝘥𝘦𝘱𝘶𝘪𝘴 20 𝘢𝘯𝘴.

Tech&Fest 1 et 2 février 2024

🔎 𝘝𝘦𝘯𝘦𝘻 𝘦́𝘤𝘩𝘢𝘯𝘨𝘦𝘳 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘯𝘰𝘵𝘳𝘦 𝘦́𝘲𝘶𝘪𝘱𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦́𝘤𝘰𝘶𝘷𝘳𝘦𝘻 𝘥𝘪𝘧𝘧𝘦́𝘳𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘤𝘢𝘴 𝘥’𝘶𝘴𝘢𝘨𝘦𝘴 𝘥’𝘐𝘯𝘵𝘦𝘭𝘭𝘪𝘨𝘦𝘯𝘤𝘦 𝘈𝘳𝘵𝘪𝘧𝘪𝘤𝘪𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘵𝘳𝘢𝘪𝘵𝘦́𝘴 𝘱𝘢𝘳 𝘗𝘳𝘰𝘣𝘢𝘺𝘦𝘴 𝘥𝘦𝘱𝘶𝘪𝘴 20 𝘢𝘯𝘴.

Que de chemin parcouru depuis la naissance de Probayes en octobre 2003 et cette volonté de cinq chercheurs de l’Inria et du CNRS, de développer l’usage de l’IA dans le monde de l’industrie.